[freebsd banner]

Sommaire

  1. 0633-08-24 (2010-06-27)
  2. 25/08/633
  3. 26/08/633

0633-08-24 (2010-06-27)

1150 soldats restent après la déroute. 850 oplites

Les Elfs blancs récupèrent le sable de la vallée des tombeaux et la Tribu l’utilise pour créer les créatures du peuple sable.

25/08/633

Sicomora, avec Nahé.

On nous propose de fomenter une rebellion à Magany avec comme condition de préserver les propriétés et surtout l’esclavage y compris pour les Embers.

On a besoin d’Amenenhab (dernier arpenteur de Khôme) pour le rituel du Pharaon.

Jegdelem (démoniaque qui cherche à récupérer les canopes), était dans une tour mais il l’a quittée pour l’instant. Nahé et Iştraţi veulent changer le nom de l’endroit, et Sicomora ne doit plus être prononcé.

Tv: 320 Tm: 100

Les habitants d’Ur sont les Gonduok (ce sont des Embers), marchants riches et indépendants. Ville mystérieuse qu’on ne trouve que par hasard, là où se rencontrent les Aptems et les Gonduoks.

26/08/633

Y a une famille qui peut nous aider à trouver la ville fantôme (Newgoth). La question est de trouver le moyen de les suivre. On veut aller à Reve en se déguisant. Il faut trouver une certain Meskai (?)

Env. 500km pour atteindre Reve, ~10h de ptéro mais il en faudrait deux et surtout un conducteur… On fait plutôt déesses serpent puis vol.

Remplissage de carquois, nettoyage et réparation d’armure/armes.

On s’équipe, une outre (5l), 10 rations. Déguisement pour ceussent qui ne doivent pas être trop visibles genre Sorok, Trosel et Suryavarman.

Téléport vers le labyrinthe, déesses serpent vers la mer pulvérulente.

2x déesses serpent -> Cimetière des fugitifs. On aperçoit l’ile d’Ur a env. 200km.

Sorok voit qque chose dans la mer, env. 5m. Il nous fait remarquer (assez tard) qu’il faut être 9 pour survivre hors des villes sur Ur.

Préparation des vols. Traversée sans encombre jusqu’à Reve. Diverses bestioles sur le chemin.

Ur ressemble à la côte anglaise avec des falaises. On atterrit près de la ville. On passe à côté des ses grandes tentes en peau humaine. On cherche la tente du Gonduoks que connait Sorok. Ardai nous accueille, Ember avec longs cheveux, ressemble à un shaman, un peu surpris de voir Sorok ainsi grimé.

Il s’assure que nous ne soyons pas écoutés.

Sorok nous présente.

Meskai s’est mis en tête de voler la source même du sable aux Aptems, pour produire lui même le sable. Il semble chercher des alliés pour s’introduire dans la cité des Aptems (aka “cité poreuse” aka Hrou), Meskai sait y aller.

Ardai nous propose de le rencontrer demain si on veut. Meskai est le fils cadet du chef de la famille.

Via Dynahil, on entre en communication avec un elf blanc qui vient de Khôme.

… Il n’a pas aimé la “mort blanche”, ce qui protège la cité mais exige des traditions, la “mort blanche” appartient à un homme qui est soumit au roi (prince des colères – malédiction qui le rend immortel) ce qui les protège de Ur. La colère et la violence sont interdits dans le clan sauf à ce prince. Cet homme est dans la région de haute poreusité. …

Parmi les conseils qu’il nous donne, ne pas nous mettre en colère…

Ardai nous offre l’hospitalité pour la nuit.

Nahé essaie de contacter Amenenhab pendant la nuit. Elle arrive dans un rêve, pas sur de qui il est. Elle voit un homme, de Khôme, au centre d’une espèce de caverne, avec des chandelles autour de lui mais en fait ce sont des sources de lumière, il est assez maigre, pâle, décharné, ongles longs. Il y a un elf blanc devant lui, avec le corps recouvert de tatouages, qui le regarde avec ses yeux noirs, il tient à la main un “bocal”, une urne, un canope avec un couvercle en forme de scorpion. Elle sent que le cauchemar est ce que contient le canope. Elle est dans le rêve de l’homme.

Elle lui parle. Il connait l’ancienne Nahé. Elle lui parle du rituel. Ses mains s’enfoncent dans la pierre et il dessine un texte en hiéroglyphes. Il demande que son éternité cesse. Le prince des colère vient avec le poison, le rituel de sa sorcellerie qui lui vole son pouvoir. Amenenhab a peur de la mort blanche.

Jet de volonté pour à peu près tout le monde. Suryavarman rate.

Au réveil, nous sommes ailleurs… Nous sommes dnas l’obscurité totale, mal au crane avec une 6e personne, morte. Suryavarman a son épée courte à la main, pleine de sang. Nous sommes dans une crevasse, un Ember est étendu, le ventre ouvert.

On a traversé le désert apparemment mais nous avons tous nos équipements. Trosel allume le feu (rôle) et Suryavarman devient le chasseur (rôle). Il y a deux passages naturels dont l’un au dessus.

Nahé nous dit qu’il faut partir, maintenant. Trosel fait une empathie avec tout le monde. En fait, l’homme a dit qu’il allait appeler, Suryavarman a réussi à le tuer mais pas avant qu’il ne fasse un appel a priori. ON a tous un goût de sel dans la bouche.

On part vers le haut, en volant.

On arrive dans un couloir avec de l’eau, blanchâtre. Présence magique.

Trosel goûte l’eau et le sel… oops. Il a halluciné et a eu une image de trombes d’eau sur Rhé.

Nahé a vu un rituel que nous avons fait et qui nous a protégé de la mort blanche. Moi, j’ai effacé les mémoires de tout le monde pour protéger la cité via la flamme blanche. C’est bien Meskai qui est mort et il s’est aperçu que nos objectifs n’étaient pas les mêmes que les siens et qu’on voulait faire sortir Amenenhab.

Nahé a vu Amenenhab, le prince des colères a mis un poison sous la peau d’Amenenhab pour utiliser les pouvoirs de Ur.

Il faut trouver Amenenhab. Demi-tour pour aller le chercher. Nahé nous dit qu’on est déjà passé par là.

On a l’impression d’être dans une sorte de brume.

Je vais utiliser la flamme blanche pour essayer de localiser Amenenhab. Niv.6. Il est env. 10m au dessus de nous, entouré par des elfes blancs et des créatures du peuple sable liées à la flamme blanche. Retirer Amenenhab, les créatures se retournent contre tout le monde et tuent les elfes blancs.

Niv.5 pour nettoyer la statuette de Suryavarman (uchepti), l’âme de Meskai a été dévorée. Je libère la statuette en y enjoignant un “geis” pour que l’utilisation de cette T soit liée à la notion de justice.

Suryavarman n’est pas content, discussion repoussée à plus tard. Suryavarman a vu la plupart de ce qui s’est passé avec Meskai, y compris sur le fait que je ne voulais que les Aptems soient tués. Ca correspond avec ce que j’ai dit.